L’usage d’un malaxeur à mortier mécanique à Seclin dans la seconde moitié du Xe siècle

Cet article a été rédigé par Guillaume Lassaunière, Centre archéologique de Seclin.

Les recherches archéologiques menées ces trente dernières années aux abords de la collégiale Saint-Piat de Seclin ont mis en évidence d’importants témoignages relatifs au chantier de construction de l’édifice carolingien aux alentours du Xe siècle. De petites zones en périphérie du quartier canonial (sous l’actuelle place Charles de Gaulle, rue abbé-Bonpain, place Saint-Piat, « Jardins du Moulin ») ont été dédiées aux artisans et à leurs infrastructures. De manière synchrone, plusieurs corps de métiers spécialisés tel des artisans verriers, des chaufourniers, des extracteurs de craie et des maçons se sont côtoyés et ont laissé des traces significatives de leur passage dans la capitale du Mélantois (Fig. 1).

Localisation-topographique-structures

Fig. 1 – Localisation topographique des structures artisanales en lien avec le chantier de construction de la collégiale carolingienne (©Lassaunière 2016)

Lire la suite