S’éclairer à Tourcoing au Moyen Âge

Cet article a été rédigé par José Barbieux, Service archéologique de Tourcoing.

Les maisons médiévales sont construites en pan de bois, ce sont des ouvrages de charpenterie aux murs de torchis et aux toits couverts de chaume. Ce ne sont pas des masures mais de véritables habitations, toutefois pour que leur isolation thermique reste efficace, les fenêtres doivent être limitées en taille et en nombre. Hormis l’été lorsque la porte peut être ouverte, ces habitations sont inévitablement plongées dans la pénombre.

Outre la lueur des braises du ou des foyers, l’habitation est ponctuellement éclairée par deux dispositifs : des chandelles et des lampes à huile

Les chandelles

Les chandelles sont réalisées le plus souvent avec du suif de bœuf. Elles ont de nombreux inconvénients, elles ont une odeur désagréable, elles coulent, se ramollissent en donnant des taches de graisse dès qu’il fait chaud, la mèche doit être régulièrement mouchée et elles sont moins éclairantes que nos actuelles bougies. Ce sous-produit de la boucherie est par contre d’un faible coût. Elles sont réalisées dans des bacs en céramique que l’on présente devant un foyer. Le suif fond à 36-37° C°, ce réservoir n’a donc pas à subir une température importante. Lire la suite