Conférence : La réaffectation du site de l’ancienne abbaye cistercienne de Moulins à Anhée (1785-1950)

Dans le cadre de son cycle de conférence, La Société archéologique de Namur propose le jeudi 12 mars 2020 une conférence de Mathilde Macaux (UNamur).

Cette conférence portera sur la réaffectation du site de l’ancienne abbaye cistercienne de Moulins à Anhée (1785-1950).

Participation :
Membres SAN : 7 €/conférence – 30 €/cycle de 7 conférences
Non membres : 10 €/conférence – 50 €/cycle de 7 conférences
Gratuit pour les étudiants de l’IMEP & UNamur.
Inscription souhaitée via info@lasan.be ou +32 81/84 02 00 – Paiement sur place

Continuer la lecture

Avis de soutenance : L’abbaye cistercienne de Vaucelles (Nord) aux XIIe et XIIIe siècles : étude architecturale et d’archéologie du bâti par Sandrine Conan

Avis de soutenance : Sandrine Conan soutiendra publiquement ses travaux de thèse en histoire, civilisation, archéologie et art des mondes médiévaux intitulés : L’abbaye cistercienne de Vaucelles (Nord) aux XIIe et XIIIe siècles : étude architecturale et d’archéologie du bâti, dirigés par Christian Heck (Univ. Lille) et Thomas Coomans de Brachène (KU Leuven) le mardi 1er octobre 2019 à 14h30.

Composition du jury proposé :
– M. François Blary, Université de Bruxelles, rapporteur
– M. Thomas Coomans de Brachene, KU Leuven/University of Leuven, co-directeur de thèse
– M. Christian Heck, Université de Lille, Directeur de thèse
– M. Etienne Hamon, Université de Lille, examinateur

Mots-clés : architecture monastique, cistercien, archéologie du bâti

Résumé :

Située dans la vallée de l’Escaut, à treize kilomètres au sud-ouest de Cambrai, l’abbaye cistercienne de Vaucelles fut fondée en 1132 par Hugues d’Oisy, châtelain de Cambrai, sous la direction spirituelle de Bernard de Clairvaux. Une grande partie de l’abbaye fut détruite à la Révolution. Des bâtiments monastiques ne restaient que l’aile des moines, qui fermait le cloître à l’est, et le palais abbatial du XVIIIe siècle, qui furent reconvertis. L’occupation du site par les Allemands au cours de la Grande Guerre mit fin aux travaux d’embellissement entrepris par la famille Fontana, propriétaire depuis 1898. L’incendie des lieux marqua la fin du conflit : le bâtiment des moines perdit sa toiture et son premier étage, tandis que le palais abbatial fut presque entièrement détruit. en 192, le bâtiment des moines fut classé au titre des Monuments historiques. Débuta une série de travaux qui s’intensifièrent à partir des années 1970. Aux mains de la famille Lagoutte, les bâtiments restaurés sont ouverts au public. Une nouvelle page se tourne en décembre 2017 puisque l’abbaye devient le dixième équipement culturel du département du Nord. Continuer la lecture