Publications : Graffitis & bas-reliefs de la Grande Guerre : archives souterraines de combattants

PRILAUX Gilles ; BOSSUT Dominique (photogr.)
Graffitis & bas-reliefs de la Grande Guerre : archives souterraines de combattants
Paris : Inrap : Michalon, 2018, 146 p.
ISBN 978-2-84186-886-5

Résumé éditeur :

Au nord de la France, dans la pénombre des galeries souterraines, parois et pierres se font encore aujourd’hui l’écho des âmes des soldats qui combattirent sur le front durant la Première Guerre mondiale.
Mis au jour pour la première fois en 2013 à Naours, puis dans plusieurs carrières ou cavités de la région, les graffitis et bas-reliefs réalisés par ces hommes, photographiés ici par Dominique Bossut, constituent des témoignages uniques de combattants français, britanniques, australiens, allemands, canadiens ou américains. Lire la suite

Colloque : Toute une (pré)histoire en Somme : état des connaissances sur la préhistoire et l’histoire des recherches en vallée de la Somme (XIXe-XXIe siècles)

Du 22 au 24 novembre 2018 aura le colloque international et pluridisciplinaire « Toute une (pré)histoire en Somme : état des connaissances sur la préhistoire et l’histoire des recherches en vallée de la Somme (XIXe-XXIe siècles) ».

Ce colloque se fixe pour objectif premier d’établir un état des connaissances et des questions actuelles dans les domaines des études préhistoriques et de l’histoire de la préhistoire, à partir des travaux conduits et des découvertes réalisées.

La vallée de la Somme est depuis le XIXe siècle un terrain de première importance pour les problématiques relatives à la connaissance des peuplements et comportements à la préhistoire, que cela concerne les premiers peuplements comme les périodes plus récentes. Après avoir joué, au milieu du XIXe siècle, un rôle majeur dans la reconnaissance de la préhistoire en tant que discipline scientifique, le bassin de la Somme reste toujours au cœur des problématiques et des recherches sur les premiers peuplements humains en Europe du nord-ouest. Le cadre géologique, chronologique et paléoenvironnemental régional établi à partir des formations fluviatiles et éoliennes est, à ce jour, l’un des mieux connus au monde pour le dernier million d’années. Lire la suite

Expo : Vous avez un message ! Écrire en bref, du graffiti antique au SMS

Arkéos. Musée-Parc archéologique propose depuis le 7 avril 2018 et jusqu’au 6 janvier 2019 une nouvelle exposition sur le thème « Vous avez un message ! Écrire en bref, du graffiti antique au SMS ».

Depuis que la pratique de l’écriture s’est répandue dans notre pays, essentiellement depuis l’Antiquité romaine, les hommes n’ont cessé de communiquer par de brefs messages écrits destinés, avec le minimum de mots, à diffuser des messages de tout ordre : éminemment personnels, mais aussi religieux, politiques, commerciaux ou publicitaires.

De la marque de fabrique du potier gallo-romain aux codes-barres, du graffiti des murs de prison médiévales à ceux du mur de Berlin, de la tablette de cire au SMS, ce sont toutes les facettes de la société qui s’expriment avec une grande économie de moyens, en quelques mots. Lire la suite

Publication : La vaisselle métallique de Gaule septentrionale à la veille de la conquête

SUEUR Quentin
La vaisselle métallique de Gaule septentrionale à la veille de la conquête : typologie, fonction et diffusion
Autun : Éditions Mergoil, 2018, 637 p.
Collection Monographies Instrumentum ; 55
ISBN 978-2-35518-077-4

Résumé éditeur :

Cet ouvrage présente les résultats d’une thèse réalisée en cotutelle entre les universités Lyon II et Tübingen sur le thème de la vaisselle métallique comme marqueur de Romanisation en Gaule Belgique. Basé sur un inventaire complet des pièces de vaisselle découvertes entre la Seine, la Marne et le Rhin, ce travail a pour but d’actualiser la typologie de ces objets et d’analyser leur distribution géographique. Afin d’aborder les phénomènes d’acculturations et les différents aspects de la romanisation, l’étude prête un intérêt particulier à la fonction de la vaisselle métallique en se basant sur les contextes de découvertes et les assemblages de mobilier. La vaisselle métallique reflète en effet l’évolution des manières de tables et des moeurs gauloises des II et I siècles av. J.-C., à la veille de la Conquête. Lire la suite

Expo : Disparus ? Les mammifères au temps de Cro-Magnon

Le Musée du Malgré-Tout propose une nouvelle exposition du 6 mai au 11 novembre 2018 intitulée « Disparus ? Les mammifères au temps de Cro-Magnon ».

Quand et pourquoi le mammouth s’est-il éteint ? Est-il le seul animal préhistorique qui a disparu à la fin de la dernière glaciation ? D’autres ont-ils survécu jusqu’à nos jours ? Quel était le repas préféré du lion des cavernes ? Quelles étaient les relations entre nos ancêtres Cro-Magnon et le mégalocéros, le rhinocéros laineux ou encore le bison ?

L’exposition « Disparus ? Les mammifères au temps de Cro-Magnon » aborde de façon ludique et interactive toute une série de questions liées aux animaux préhistoriques. Les panneaux explicatifs et les visites guidées sont adaptées à tous les publics et traitent d’une variété de thématiques, depuis l’adaptation de différentes espèces aux variations climatiques jusqu’à la représentation des animaux dans l’art préhistorique. Lire la suite

Manifestation : RST 2018 : Archéométrie, archéologie

Sous l’égide du GMPCA et du réseau CAI-RN du CNRS, une session dédiée aux Sciences Archéologiques sera proposée lors de la prochaine Réunion des Sciences de la Terre qui aura lieu du 22 au 26 octobre 2018.

Chronologie, circulation des matériaux, documentation et expérimentation des techniques de production (pour l’industrie lithique, les matériaux de construction, les métaux, les céramiques…) relèvent de problématiques issues de l’étude des sociétés anciennes auxquelles des approches archéométriques, en lien étroit avec les données archéologiques et historiques, permettent de répondre. Les approches géoarchéologiques permettent d’aborder ces questions mais participent également à la connaissance des sites archéologiques et à leur détection -via la prospection géophysique notamment- voire de leur évolution au cours du temps (processus taphonomiques).
Au-delà de la connaissance du passé, la préservation, la restitution et la restauration des éléments du patrimoine archéologique (objets, monuments, art rupestre) s’appuie sur les géosciences pour la connaissance des matériaux, de leurs propriétés et de leur comportement à long terme.
L’ensemble de ces approches nécessitent des collaborations interdisciplinaires qui font émerger des interactions scientifiques originales ou permettent des avancées disciplinaires en géosciences en raison des méthodologies analytiques développées ou la spécificité des objets d’études abordés.

Lire la suite

Exposition : De femmes en femmes, regards sur l’histoire des femmes dans le Nord… de l’Antiquité à nos jours

Du 19 mai au 16 septembre 2018, le musée du château de Flers propose aux visiteurs de découvrir son exposition consacrée aux femmes.

L’exposition explore quatre grandes thématiques de l’histoire des femmes :

  • Être une femme dans l’Empire romain,
  • Comtesses ou paysannes, le temps des contrastes du Moyen Âge au Code Napoléon,
  • Le temps des ambiguïtés,
  • Libres et égales

Deux sculpteurs de la région, Mme Malot et M. Becquart, présenteront leurs oeuvres sur ce thème. Lire la suite

La fouille du site de l’hôtel-Dieu de Valenciennes : premiers résultats

Cet article a été rédigé par David Delassus (Service archéologique municipal de Valenciennes), Marie Derreumaux (Centre de Recherche Archéologique de la Vallée de l’Oise, U.M.R. 7209, M.N.H.N.) et Tarek Oueslati (HALMA CNRS-Université de Lille-Ministère de la Culture).

Fig. 1 : Vue de la salle des malades depuis la rue des Hospices au XIXe siècle. Photo D.R.

Entre les mois de juin et novembre 2016, le service archéologique de Valenciennes a mené une opération de fouille préventive dans le centre-ville de Valenciennes, entre les actuelles rues des Hospices et Derrière-la-Tour. Les principaux objectifs de cette opération étaient de compléter nos connaissances quant à l’émergence du Grand-Bourg, noyau proto-urbain de l’agglomération au XIe siècle, et son évolution jusqu’à la fondation de l’hôtel-Dieu de Valenciennes ou  hôpital Saint-Jacques, au début du XVe siècle. Ce dernier, détruit dans la seconde moitié du XIXe siècle, n’était alors connu que par les sources écrites et quelques documents iconographiques (Fig.1). Dans ce cadre, l’opération archéologique conduite pour la société Eiffage Immobilier, constituait une occasion unique de documenter l’état médiéval de l’établissement hospitalier, traditionnellement considéré comme un des modèles des célèbres hospices de Beaune. Lire la suite

Journées nationales de l’archéologie aux Arènes de Senlis

À l’occasion des journées nationales de l’archéologie, le site antique des Arènes de Senlis ouvre exceptionnellement ses portes.

Ce bel édifice de spectacle gallo-romain du Ier siècle, a été redécouvert en 1865 par la Société d’histoire et d’archéologie de Senlis. Vomitoires principaux, vomitoires secondaires, mur de podium, chapelles, cacere (cages), escaliers d’accès aux gradins, arène, puisard, sont encore visibles. La Société d’histoire et d’archéologie de Senlis propose des visites guidées par un spécialiste, un stand INRAP d’initiation à l’enregistrement des données archéologiques et au remontage de céramique par l’archéologue Gaëlle Bruley-Chabot ainsi qu’une initiation « comment revêtir une toge ». Vous trouverez également un stand de vente du « Miel des Arènes » produit sur place, un stand de photos d’histoire, une librairie spécialisée dans l’histoire et l’archéologie de la région de Senlis et une initiation « comment revêtir une toge ». Lire la suite

Manifestation : Festival du film d’archéologie, Villeneuve d’Ascq 2018

La première édition du festival du film fantastique de Villeneuve d’Ascq aura lieu les vendredi 15 et samedi 16 juin 2018 de 10h à 20h.

Le Festival du Film d’Archéologie de Villeneuve d’Ascq vous invite à un fantastique voyage dans le temps et dans l’espace.

De l’apparition des pré-hominidés, il y a des millions d’années jusqu’à pratiquement aujourd’hui, nous suivrons durant deux jours le travail passionnant de ces passeurs d’histoire que sont les archéologues.

De Pierolapithecus, primate vieux de quelque 13 millions d’années, découvert en Espagne, qui pourrait avoir été le dernier ancêtre commun de l’homme et des grands singes, jusqu’à homo Demythecus, la démarche des archéologues est la même : exhumer sans relâche les traces plus ou moins ténues que nos ancêtres ont consenti à nous laisser. Lire la suite

Exposition : Week-end de clôture de l’exposition « Ça ne manque pas de sel » ! à l’occasion des Journées Nationales de l’Archéologie

Les 16 et 17 juin prochains, aura lieu la clôture de l’exposition « Ça ne manque pas de sel » à la Maison de l’archéologie.

Pourquoi le sel ? Le sel est indispensable à la survie des êtres vivants. À la fois ami et ennemi, il a contribué au développement et à la prospérité des Hommes.

La découverte de plusieurs sites de production de pains de sel datant de la période gauloise dans le Pas-de-Calais, a amené plusieurs chercheurs à travailler sur l’histoire du sel.

L’exposition « Ça manque pas de sel ! » présente les résultats des recherches à travers les origines, les techniques et les usages du sel et sa place dans nos sociétés passées et actuelles. Lire la suite

Mémoires d’archéologues : Chap. 4 : Marc Talon, l’ingénierie au service de l’archéologie

Nordoc’Archéo est heureux de vous présenter le quatrième chapitre de son projet « Mémoires d’archéologues : petites histoires de l’archéologie des Hauts-de-France consacré à Marc Talon, conservateur régional de l’archéologie, DRAC Bourgogne-Franche-Comté.

Marc Talon a commencé sa carrière d’archéologue en Picardie, d’abord dans le milieu associatif et en particulier au sein du CRAVO (Centre de Recherches Archéologiques de la Vallée de l’Oise), organisme fondé en 1974 et regroupant archéologues, archéozoologues et spécialistes du paléoenvironnement. Élève de Jean-Claude Blanchet, Marc Talon s’est très tôt intéressé à l’âge du Bronze, alors que les dragages de l’Oise et l’exploitation des carrières de cette vallée livraient sur cette période de la Protohistoire une abondance de documentation, de nature autant archéologique qu’environnementale, que l’archéologie de sauvetage peinait à recueillir et à étudier. Contractuel de l’AFAN (Association pour les Fouilles Archéologiques Nationales) à partir de 1981, il exerça la fonction d’archéologue municipal de Noyon de 1985 à 1989, où il fouilla en particulier le rempart de l’enceinte urbaine. Son expérience acquise dans les sablières de l’Oise, son goût pour le travail en équipe et son sens de l’organisation et du management humain ont poussé le Directeur des Antiquités de Picardie à faire appel à lui pour coordonner, au sein de l’AFAN, la mise en place de la première opération archéologique d’envergure sur un tracé linéaire dans les Hauts-de-France, celui du TGV Nord. Par la suite, il exerça la fonction de directeur de l’antenne Nord-Picardie de l’AFAN, puis de l’INRAP. Le lancement du projet de Canal Seine-Nord Europe lui offrit en 2009 l’occasion de renouer avec la direction d’une grande opération archéologique linéaire, dans le cadre de l’INRAP. Après la suspension du projet en 2016, il fut nommé conservateur régional de l’archéologie au sein de la DRAC de la nouvelle région issue de la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté. Son travail de thèse porte sur l’évolution de l’ingénierie en archéologie préventive et son apport à nos connaissances sur l’âge du Bronze dans le nord-ouest de la France.

Pour visionner la vidéo, cliquez sur ce lien.

Manifestation : À l’assaut du Portus ! Vikings ou francs, choisissez votre camp !

Dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie, Arkéos . Musée-Parc archéologique ouvre ses portes les 16 et 17 juin 2018 : À l’assaut du Portus ! Vikings ou francs, choisissez votre camp !

Du côté des Francs

Découvrez la vie quotidienne d’un campement carolingien du Xème siècle. Les troupes du comte Baudoin II vous présenteront l’armement des guerriers francs, mais aussi de l’artisanat et des jeux médiévaux. Les jeunes chevaliers pourront s’entrainer à l’archerie, construire leurs demeures en torchis ou bien encore percer les secrets des maitres artisans. Lire la suite

Conférence : Bavay, capitale de la cité des Nerviens. La ville antique et de son forum à la lumière des découvertes récentes.

La prochaine conférence du CIRAS aura lieu le vendredi 8 juin 2018, à 19 h à la DRAC (Salle Robida, 61 rue Saint-Fuscien). Elle sera animée pa Patrice HERBIN, Responsable du service archéologique du Département du Nord, HALMA UMR 8164 (Univ. Lille SHS, CNRS, MCC).

Bagacum, l’actuelle ville de Bavay, fut pendant le Haut-Empire, le chef-lieu de la cité des Nerviens. Création ex nihilo occupant une position stratégique au carrefour de sept voies, la ville fut fondée au cours des dernières décennies du Ier siècle av. notre ère dans le cadre de l’organisation administrative de la Gaule par Auguste. Vers le milieu du Ier siècle de notre ère, est édifié l’un des plus grands forums du nord de la Gaule, dégagé sur la presque totalité de son emprise (2,5 ha). Point de convergence de la vie sociale, politique, économique et religieuse de la cité, c’est autour de ce centre monumental que s’organise un habitat doté d’éléments de confort et d’apparat (hypocaustes, mosaïques, enduits peints …). Les activités artisanales, notamment d’importants ateliers de potiers, sont implantés à la périphérie du noyau urbain, avant de laisser place à des nécropoles. Même si notre connaissance de la ville antique reste limitée, il apparaît qu’à son apogée vers le milieu du IIe siècle, la ville antique occupe une surface d’environ 180 hectares. Lire la suite

Exposition : Petit cabinet de curiosités archéologiques du Musée de Picardie

Les collections préhistoriques et antiques du Musée de Picardie voyagent, le temps des travaux, grâce au « cabinet de curiosités ». Elles font escale du 30 mai au 17 septembre au centre hospitalier Philippe Pinel.

L’occasion de les voir en compagnie de Noël Mahéo, Conservateur en chef du patrimoine chargé des collections archéologiques au Musée de Picardie, dans un lieu par ailleurs insolite et méconnu : la chapelle de l’hôpital.

L’inauguration aura lieu le lundi 11 juin 2018 à 18h. Lire la suite