Colloque : Les animaux… l’histoire continue

L’EA 4343 CALHISTE de l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis organise les 28 et 29 novembre 2019 des rencontres interdisciplinaires et internationales autour de Robert Delort.

Historien, médiéviste, mais également diplômé en sciences, Robert Delort est à l’origine d’un champ historique tout à fait original au tout début des années 80, déjà ouvertement formulé dans sa thèse consacrée au Commerce des fourrures en Occident à la fin du Moyen Âge (1978), et définitivement affirmé dans Les animaux ont une histoire : l’animal comme objet d’histoire à part entière. Nombre d’étudiants et certains collègues historiens et archéologues ont par la suite emboîté son pas à la recherche des animaux du passé, dans les temps historiques.

Robert Delort a décidé de faire don de sa bibliothèque personnelle au Centre de Documentation de l’Université Polytechnique Hauts-de-France. À cette occasion, historiens et archéologues ont souhaité lui témoigner toute leur reconnaissance en organisant ces rencontres pour revenir sur la fécondité des approches qu’il a proposées et les pistes qu’il a ouvertes. Mais les champs d’intérêt et de réflexion de Robert Delort ont été multiples et variés (histoire de l’environnement, histoire sociale et économique…). Dans ce foisonnement, le choix a été de centrer ces rencontres sur l’histoire du monde animal dont il a été l’initiateur : près de 35 ans plus tard, qu’est devenue l’histoire des animaux ?

PROGRAMME :

Jeudi 28 novembre 2019

10h00 – Françoise Truffert, Directrice du Service Commun de la Bibliothèque Université Polytechnique Hauts-de-France, Robert Delort et sa bibliothèque
Corinne Beck, Fabrice Guizard et Emmanuelle Santinelli, Introduction du colloque

10h30-10h30 – I : Les sources de la zoohistoire : des mots et de l’os… à l’ADN
Modérateur : Laurence Moulinier, Université Lyon 2-UMR 5648 Ciham

  • Aline Durant et Magali Toriti, Unviersité du Mans, CReAAH UMR 6566), Les ravageurs du bois au prisme des sources écrites antiques et médiévales
  • Philippe Genequand, Université de Montréal, Familiarité et distinction entre humains et animaux dans les derniers siècles du Moyen Âge : quelques notes de travail
  • Fabrice Guizard, Université Polytechnique Hauts-de-France, Calhiste (EA 4343), ArScAn (UMR 7041), Le « grand requin » mangeur d’homme. Enquête historique à rebours sur un poisson méconnu
  • Tom Balbin-Estanguet, Université Bordeaux-Montaigne, Ausonius (UMR 5607),  Les dépôts monétaires dans les sépultures d’animaux : état de la question en Gaule romaine
  • Margaux Spruyt, Sorbonne Université, MNHN (UMR 7209), De l’expression des passions à une figure animale anthropomorphe : les bêtes face au roi dans les reliefs néo-assyriens (IXe-VIIe s. av. J-C)

12h30-12h45 – Discussions

14h00-16h00 – II : Les utilisations de l’animal
Modérateur : Bernard Denis, professeur émérite Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes

  • Thomas Brignon, Casa de Velázquez, Université Toulouse Jean Jaurès, Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine, EHEHI, FRAMESPA (UMR 5136), CREDA (UMR 7227), Exemplarité animale et conversion au christianisme dans les missions jésuites du Paraguay (1640/1733)
  • Laetitia Deudon, Université polytechnique Hauts-de-France, Calhiste (EA 4343), La gestion des oiseaux d’eau à l’époque moderne : exemple de la canardière de Condé-sur-l’Escaut (XVIIe-XVIIIe siècles)
  • Frédéric Duhart, Université Interculturelle de l’Etat de Puebla (Mexique) CA-4 Patrimoines, tourisme et espaces ruraux,  Le canard mulard, patrimoine bioculturel du Sud-Ouest
  • Violette Pouillard, Université de Gand, Domestiquer les « piliers du monde »: pacifications, révoltes, collaborations (Congo vers 1900-vers 1960)

15h45-16h15 : discussion
16h30-18h30 Présentation des posters

  • Corinne Beck, Martine Clouzot Université de Bourgogne-Franche Comté, ArTeHiS (UMR 6298), Eric Bourillot et Eric Lesniewska Université de Bourgogne-Franche-Comté, ICB (UMR 6303), Ludovic Orlando, Université de Toulouse, AMIS (UMR 5288) : Le projet HIST-ADN
  • Marie-Christine Marinval, ArScAn (UMR 7041) : Anthropozoologica
  • Maxime Delliaux, Université du Littoral-Côte d’Opale : L’animal comme argument de nordicité en Islande du IXe au XIIIe siècle
  • Chloé Genies, Bureau d’Études Eveha : Y a-t-il eu un élevage de daims dans les campagnes de Chassenon (Charente) durant l’époque romaine?
  • Benoît Clavel, Elise Dufour, Laurent Simon, Olivier Tombret : Les territoires de pêche appréhendés par la biogéochimie isotopique.
  • Gaëtan Jouanin, MNHN (UMR 7209) : Le pygargue à queue blanche (Haliaeetus albicilla) au Moyen Âge, oiseau de prestige ou nuisible ?
  • Patrice Beck Université de Lille 3, IRHIS (UMR 8529), Franck Faucher Service régional de l’Archéologie, Bourgogne-Franche Comté, ArTeHiS (UMR 6298), Jean-Louis Maigrot ArTeHiS (UMR 6298) : Elevage ovin, chemins et pâtures sur la montagne dijonnaise à la fin du Moyen Âge
  • Floriana Bardoneschi : Les chevaux de travail, une cour des miracles ? L’exemple du cheptel bourguignon (XIVe-XVe siècle) 
  • Bérangère Mouchy, Université de Bourgogne, ArTeHiS (UMR 6298) : Marguerite de Flandre : chevaux, images et pouvoir.
  • Phuong Duyen Nguyen, CEPAM (UMR 7264) : Formation de légende, déformation d’espèces : de quelques gallinacés vietnamiens (histoire culturelle et naturelle)
  • Marianne Brisville, Université de Lyon 2, Ciham (UMR 5648) : La zoohistoire de l’Occident islamique médiéval : entre les mots et les os.
  • Véronique Ward-Viarnes, Université Paris-Diderot (UMR 8225) : Le Dispensaire du Peuple pour les animaux malades (People’s Dispensary for Sick Animals): « amener vos animaux, ne les laisser pas souffrir, nous soignons tous les animaux, tous les soins sont gratuits »

18h45 : OMPHALOS Autour de l’exposition de Quentin Montagne, Docteur en Arts Plastiques

Vendredi 29 novembre 2019

9h00-11h00 – III : Les pratiques sociales de l’animal
Modérateur : Marc Galochet, Université polytechnique Hauts-de-France-Calhiste EA 4343

  • Muriel Falaise, Université Lyon 3, EDIEC/CEE, Circonvolutions juridiques autour de la notion de nuisible
  • Stéphanie Huart-Pirez, Université polytechnique Hauts-de-France, Calhiste (EA 4343), L’animal dans la ville, créateur de lien social. L’exemple de Valenciennes à la fin du Moyen Âge 
  • Philippe Jéhin, Université de Haute-Alsace, Mulhouse, CRESAT (EA 3436), Espèces patrimoniales dans le Grand Est, emblèmes identitaires ou bio-indicateurs (XIXe-XXIe siècles) ?
  • Raoudha Guemara, Université de Tunis, La chamelle dans la civilisation arabo-musulmane

11h00 : Discussions
11h45 : Inauguration du Fonds Delort à la Bibliothèque Universitaire

14h00-16h00 – IV : Animal, paysages et patrimoine culturel et biologique
Modérateur : Claude Guintard, Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes – ONIRIS

  • Myriam Sternberg, Centre Camille Jullian AMU-MCC-INRAP (UMR 7299), Le littoral investi : connaître les ressources aquatiques et cultiver la mer de la Protohistoire à l’Antiquité
  • Clotilde Boitard, Université de Rouen-Normandie, GRHis (EA 3831), Sacrifiés, curiosités ou familiers ? Animaux vivants et sciences au siècle des Lumières
  • Nicolas Baron, Université Lyon 3, LARHRA (UMR 5190), Maître Renard par la ville attiré (Europe, XXe s.)

16h00 – Discussions
16h30 – Clôture et ouverture

  • Eric Baratay, Université Lyon 3, LARHRA (UMR 5190) Bâtir une eth(n)o-histoire du monde animal

Comité d’organisation

  • Corinne Beck,
  • Fabrice Guizard,
  • Emmanuelle Santinelli

Comité scientifique

  • Eric Baratay
  • Corinne Beck
  • Anne Bridault
  • Benoit Clavel
  • Bernard Denis
  • Claude Guintard
  • Fabrice Guizard
  • Laurence Moulinier
  • Pierre Serna
  • Baudouin Van den Abeele

Pour télécharger le programme complet, cliquez ici.

Informations complémentaire :
Colloque : Les animaux… L’histoire continue
Date : 28-29 novembre 2019
Lieu :
Université Polytechnique Hauts-de-France
Campus du Mont Houy
Bât. Matisse, amphi 150
59313 Valenciennes


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.