Mémoires d’archéologues. Chap. 6 : Patrice Herbin, mission Nord

Nordoc’Archéo est heureux de vous présenter le sixième chapitre de son projet : « Mémoires d’archéologues : petites histoires de l’archéologie des Hauts-de-France » consacré à Patrice Herbin, responsable du Service archéologie et patrimoine du Département du Nord.

Dès son plus jeune âge, Patrice Herbin s’intéresse à l’archéologie et c’est donc tout naturellement qu’il poursuit des études supérieures d’Histoire de l’art et Archéologie à l’Université de Lille III-Charles de Gaulle. En parallèle de son cursus universitaire, il participe dès 1995 à toute une série d’opérations archéologiques lui permettant de compléter sa formation de terrain (Cambrai, Bavay, Lille ou encore Wandignies-Hamage). L’année 1996 est marquée par l’obtention d’une licence en archéologie mais aussi d’un premier contrat en tant qu’archéologue professionnel. Employé par l’A.P.A.R. (Association pour la Promotion de l’Archéologie Régionale), il est en charge du suivi des travaux de restauration du portique sud du forum gallo-romain de Bavay.

En 1997, il effectue son service militaire en tant qu’objecteur de conscience au Service Régional de l’Archéologie du Nord – Pas-de-Calais, sous la direction de Gérard Fosse. Il y est plus particulièrement chargé de missions au centre de documentation du SRA. La gestion du fond documentaire lui permet de se familiariser avec la bibliographie et notamment la documentation régionale. Par ailleurs, il achève seul la réalisation du bilan scientifique régionale du Nord-Pas-de-Calais de l’année 1997.

Durant cette période, il participe à de nombreuses opérations de terrain : prospections thématiques, sondages et fouilles sur des sites protohistoriques et gallo-romains, comme à Famars, Hénin-Beaumont, Steene et Cantaing-sur-Escaut. C’est au cours de ces opérations, qu’il conduit ses premiers diagnostics et décapage.

Libéré de ses obligations militaires fin 1998, Catherine Monnet, archéologue municipale de Lille, lui propose de prendre la direction d’une fouille en centre-ville. Cette opération lui permet d’encadrer une équipe composée de quinze personnes, mais surtout d’appréhender une fouille en contexte urbain, sur un site stratifié dont le champ chronologique s’échelonne de la période gallo-romaine à l’époque moderne. Cette opération lui offre l’occasion d’assurer plusieurs communications et de publier son premier article. L’année suivante, il est chargé par la ville de Lille d’étudier des collections anciennes d’époque gallo-romaine conservées au musée des Beaux-arts de Lille. L’examen de certaines pièces, oubliées depuis plus d’un siècle, l’amène à publier des objets de la collection Auguste Terninck.

Après une parenthèse parisienne de plusieurs mois dans le cadre d’un contrat avec l’association ARPEA 94 et le Conseil général du Val-de-Marne, il réintègre le service archéologique de la ville de Lille et l’A.P.A.R. afin de participer à l’élaboration de l’exposition « L’île avant Lille, des origines à la collégiale ». Chargé de l’exploitation du fond gallo-romain, il y redécouvre un grand nombre de pièces provenant de Bavay. Les résultats de ce travail sont publiés avec la collaboration de Frédéric Loridant qui l’année suivante, allait devenir son chef de service.

En effet, après quelques mois passés au sein d’Archéopole, alors association d’archéologue professionnelle et d’ARKEOS, il intègre le service archéologique du conseil général du Nord en novembre 2000. Son parcours professionnel prend alors un nouveau tournant et il devient l’adjoint de Frédéric Loridant, alors chef de ce service.

Le département du Nord est agréé dès 2005 en tant qu’opérateur d’archéologie préventive par le Ministère de la Culture et à ce titre, il réalise les diagnostics et les fouilles sur l’ensemble du département du Nord. Patrice Herbin réalise et co-dirige ainsi de nombreuses opérations archéologiques dans tous les secteurs géographiques du Département et en publie les résultats. On peut citer par exemple les fouilles menées à Cambrai, Cantin, Gravelines/Saint-Georges-sur-l’Aa, Bavay etc…

Son action au sein de ce service de collectivité lui permet de mener de nombreuses études sur des lots céramiques d’époque gallo-romaine dont une partie des résultats a été publiée dans des revues scientifiques et des actes de congrès. Il s’est en particulier intéressé au faciès céramique du territoire Ménapien et à la permanence de la céramique non-tournée au sein des ensembles gallo-romains de la vallée de la Deûle.

2012 marque une nouvelle étape dans son parcours professionnel lorsqu’il prend la tête du service archéologique du département du Nord, succédant ainsi à Frédéric Loridant. C’est au cours de cette même année qu’il obtient un master 2 dont le mémoire scientifique porte sur une occupation côtière du premier Moyen Âge, site fouillé par le service départemental quelques années plus tôt.

Opérateur d’archéologie préventive, le service archéologie et patrimoine du département du Nord réalise les diagnostics et fouilles en amont des aménagements entrepris par la collectivité.

Ce service entretient des liens privilégiés avec le Forum antique de Bavay et l’abbaye cistercienne de Vaucelles, équipements culturels départementaux. Il assure les opérations d’archéologie préventive liées aux travaux de restauration et de mise en valeur des sites mais également des opérations archéologiques menées dans le cadre de programmes de recherche.

Ainsi, Patrice Herbin est à l’initiative, en collaboration avec le Forum antique de Bavay, et le soutien de la DRAC, d’une fouille programmée sur la basilique du forum gallo-romain. Ce chantier qu’il dirige est mené sous la forme d’un chantier école en collaboration avec l’université de Lille. Outre l’enrichissement des données pour une meilleure connaissance de ce site archéologique d’intérêt national, ce chantier s’inscrit aussi en complément dans la formation des étudiants. Par ailleurs, Patrice Herbin et son équipe mènent depuis 2016 d’importantes opérations d’archéologie préventive au sein de l’ensemble monumental et ses abords.

Avec l’acquisition de l’abbaye de Vaucelles fin 2017, c’est un nouveau plan d’action qui est mis en place par le service afin de relancer un programme de recherche sur l’un des monuments emblématiques de la région des Hauts-de-France. Dans le but d’initier un programme de fouille pluriannuel, Patrice Herbin relance le travail d’inventaire et d’analyse des sources historiques et archéologiques et le récolement du mobilier archéologique et du lapidaire.

Fin 2019, la mission patrimoine intègre le service qui devient service archéologie et patrimoine du Département du Nord. Cette dernière consiste à accompagner les propriétaires publics et privés dans leurs projets de restauration et de valorisation que l’édifice soit protégé ou non au titres de monuments historiques.

Les activités de médiation s’intensifient également et les interventions auprès des collégiens du département du Nord ou du grand public sont nombreuses comme par exemple, la réalisation d’expositions ou de documents expliquant l’archéologie du département.

Outre ses missions de direction et de gestion du service archéologie et patrimoine, Patrice Herbin poursuit ses activités de recherche et les développe selon plusieurs axes.

Patrice Herbin est membre élu du conseil d’unité de l’UMR 8164 HALMA (Histoire, Archéologie et Littérature des Mondes Anciens), où il anime et participe à différents ateliers consacrés à l’Archéologie de la Gaule septentrionale. Sa spécialité est l’étude de la céramique gallo-romaine. En 2001, il a co-organisé le congrès de la SFECAG (Société Française d’Etudes de la Céramique Antique en Gaule), qui s’est tenu à Lille et à Bavay. En 2019, il réitère l’expérience et organise de nouveau, la tenue du congrès de la SFECAG à Bavay et à Maubeuge en collaboration avec les équipes du Forum de Bavay.

Auteur d’une quarantaine d’article, Patrice Herbin développe une forte activité de publications en direction de la communauté des archéologues dans des revues scientifiques. Il publie également ou collabore à l’édition de documents plus didactiques à destination du grand public. De plus, il intervient régulièrement dans de nombreux colloques participant ainsi à la diffusion et à la promotion de la recherche archéologique dans le Département du Nord.

Pour visionner la vidéo, cliquez sur ce lien.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search