Café-archéo : Mort sur le front : archéologie de la Grande Guerre et identification des corps

Dans le cadre de l’exposition “Un pied dans la tombe : du terrain au labo, une enquête anthropologique”, Vincent Merkenbreack, archéologue départemental et Stefan Naji, anthropologue et responsable de la Recovery Unit du Commonwealth War Graves Commission, présenteront le 9 novembre 2023, à 18h, un café-archéo sur le thème “Mort sur le front : archéologie de la Grande Guerre et identification des corps”.

L’archéologie du passé récent fait partie des problématiques de la discipline depuis les années 1990 et connaît un essor grandissant. C’est particulièrement le cas de l’archéologie de la Grande Guerre et notamment sur notre territoire.

Après la guerre de mouvement et ce que l’on nomme la « course à la mer », le front se stabilise sur plus de 800 km entre le littoral belge et la frontière suisse et les combattants s’enterrent. Tranchées, baraquements, pillbox et blockhaus, zone arrière, no man’s land, cimetières, champ de bataille… sont autant de structures, de paysages et d’aménagements qui ont laissé des stigmates dans notre sous-sol, stigmates auxquels les archéologues sont régulièrement confrontés.

Pendant 4 ans, deux camps s’affrontent, mais ce sont en réalité 72 nationalités qui sont représentées dans ce conflit car il ne faut pas oublier les soldats des différentes colonies, protectorats ou dominions.

À l’issue du conflit, on dénombre plus de 20 000 000 blessés dont au moins 6 000 000 de mutilés et autour de 3 000 000 de morts dont près de 20 % n’ont jamais été retrouvés. Ainsi, près de 700 000 corps de soldats sont toujours enfouis.

La majorité du territoire du Pas-de-Calais étant sous commandement britannique durant cette période, la découverte de corps de soldats du Commonwealth arrive donc fréquemment (en moyenne une cinquantaine de corps sont mis au jour tous les ans dans les Hauts-de-France).

Les archéologues du département travaillent ainsi en étroite collaboration avec la Recovery Unit de la Commonwealth War Graves Commission, l’unité qui œuvre à l’identification des corps de soldats des six pays du Commonwealth tombés en France lors de la Première Guerre mondiale.

Le Café-archéo sera suivi d’une visite libre de l’exposition jusqu’à 19 h 30.

Informations complémentaires :
Café-archéo : Mort sur le front : archéologie de la Grande Guerre et identification des corps
Date : Jeudi 9 novembre 2023, à 18h
Lieu :
Maison de l’Archéologie du Pas-de-Calais
9, rue de Whitstable
62000 Dainville



Citer ce billet
Nordoc'Archéo (2023, 30 octobre). Café-archéo : Mort sur le front : archéologie de la Grande Guerre et identification des corps. Nordoc'Archéo. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sfae

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search