Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly (Somme) : un établissement rural protohistorique et antique

saint-quentin-la-motteLASCOUR Vincent
Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly (Somme) : un établissement rural protohistorique et antique
Amiens : DRAC Hauts-de-France, SRA, 2016, [8] p.
Collection Archéologie des Hauts-de-France ; 4

Résumé éditeur :

Le site est localisé sur le rebord d’un plateau limoneux formant le versant nord de la vallée de la Bresle. Il se trouve à proximité de la ville romaine de Briga, positionnée sur le versant opposé de la vallée, et qui fait l’objet d’une fouille programmée depuis plusieurs années. Une villa romaine avait été également repérée en prospection aérienne par R. Agache à une centaine de mètres : «La villa des Trente». Plusieurs traces d’occupation ont été décelées, du Néolithique final à la période contemporaine. Mais les vestiges les plus significatifs sont ceux de la fin de La Tène moyenne-Tène finale (IIe-Ier siècle av. n.è.) et leur évolution jusqu’au début du IIIe siècle de n.è. Seuls quelques outils néolithiques ont été récoltés hors contexte.

Aucune structure de cette période n’a cependant été identifiée. L’occupation principale est un établissement rural de La Tène moyenne-Tène finale (IIe-Ier siècle av. n.è.) de plan carré. Il est partiellement réutilisé aux alentours de la conquête romaine avec l’aménagement d’un axe routier orienté du sud-est vers le nord-ouest. Sur une zone de 100 m², au sud est de la zone, 8 rangées de 10 trous de poteaux se sont avérés être une probable installation sur poteaux pour la culture de végétaux grimpants (houblons ?) de la période contemporaine.

Pour télécharger la plaquette, cliquez ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *