Soutenance : Aurore Di Liberto – Les paysages ruraux du nord de l’empire romain. Analyse du parcellaire antique dans les Hauts-de-France et les régions nord-ouest de l’Europe

Aurore Du Liberto, doctorante au laboratoire HALMA UMR 8164 en histoire, civilisations, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux, soutiendra publiquement sa thèse, le jeudi 27 octobre 2022, intitulée Les paysages ruraux du nord de l’empire romain. Analyse du parcellaire antique dans les Hauts-de-France et les régions nord-ouest de l’Europe, dirigée par Christine Hoët-Van Cauwenberghe.

Composition du jury proposé

Mme Christine HOËT-VAN CAUWENBERGHE

Université de Lille

Directrice de thèse

Mme Sabine LEFEBVRE

Université de Bourgogne

Rapporteure

M. Wim DE CLERCQ

Université de Gand

Rapporteur

M. Pierre NOUVEL

Université de Bourgogne

Examinateur

M. Gaël LÉON

INRAP

Examinateur

M. Michael FULFORD

Université de Reading

Co-directeur de thèse

Résumé

En soumettant les hommes, Rome a également adapté les paysages à son nouvel ordre. Portant sur cephénomène, le projet de thèse a pour objectif la restitution des paysages ruraux du nord de l’Empire, àtravers l’analyse des trames parcellaires et viaires créées par les Romains. Si le parcellaire imposé dans leBassin méditerranéen est sous la forme d’un carroyage rigoureux, selon la définition, dénommécenturiation ou cadastration, on ne sait s’il est appliqué de façon aussi systématique aux marges del’Empire. Il est possible que ce soit le cas, par exemple autour de Cassel (Nord), mais il est probablequ’ailleurs, dans les régions d’Angleterre, notamment, les parcellaires romains adaptent, rectifient,étendent une organisation gauloise du paysage. La connaissance sur le parcellaire antique s’établit demanière régressive, c’est-à-dire grâce à la rémanence que les marques antiques ont imprimé dans lepaysage jusqu’aux époques moderne et contemporaine. Ces marqueurs du paysage (fossés,chemins) sont également révélés par l’archéologie préventive et demeurent sous-exploités. Grâce à unSystème d’Information Géographique (SIG), et au filtrage numérique appliqué aux cartestopographiques, aux images satellitaires et aux plans cadastraux du XIXe siècle, il est possible derestituer les paysages agricoles anciens. Ainsi, l’occupation et l’exploitation du sol, l’emprise de Rome surnos régions seront des phénomènes historiques pleinement appréhendés.

Informations complémentaires :
Soutenance : Aurore Di Liberto – Les paysages ruraux du nord de l’empire romain. Analyse du parcellaire antique dans les Hauts-de-France et les régions nord-ouest de l’Europe
Date : jeudi 27 octobre 2022 à 14h00
Lieu :
Université de Lille – SHS
Maison de la recherche
Salle des Colloques
Rue du Barreau
59653 Villeneuve d’AScq

  •  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search