Mémoires d’archéologues. Chap. 15, Une archéologue qui “remet de la chair autour de l’os”, avec Ginette Auxiette

La Drac Hauts-de-France et le réseau Nordoc’archéo sont heureux de vous présenter le quinzième chapitre de son projet « Mémoires d’archéologues : petites histoires de l’archéologie des Hauts-de-France consacré à Ginette Auxiette, ingénieure de Recherche à l’Inrap, archéozoologue, spécialiste de la faune pour les âges du Fer dans la moitié nord de la France.

Elle exerce, depuis plusieurs années, de nombreuses responsabilités d’opérations de fouilles sur des sites échelonnés du Néolithique à l’âge du Fer, notamment en Picardie et en Pays de la Loire.

Après avoir travaillé sur le programme de sauvetage des sites protohistoriques de la vallée de l’Aisne dans les années 1980, elle a soutenu en 1994 à l’Université de Paris I une thèse de doctorat intitulée « Mille ans d’occupation humaine, mille ans d’élevage. L’exploitation des animaux sur les sites du Bronze final à l’Augustéen dans la vallée de l’Aisne ».

Ses thèmes de recherche portent sur la protohistoire européenne de la moitié nord de la France (âge du Bronze et âge du Fer) ; elle s’intéresse en particulier à la signification économique et sociétale de l’utilisation des ressources animales au sein des sites d’habitats et aux rites et cultes liés à l’animal, en contexte domestique comme en contexte funéraire.

Ginette Auxiette développe de nombreuses collaborations en tant que chercheur dans des programmes collectifs, dans le cadre d’ACR, d’enquêtes nationales, d’ANR et de GDR. On peut citer comme exemple parmi d’autres, sa participation de 2010 à 2013 à l’action Nationale de Recherche BIOARCHEODAT « Sociétés, pratiques et environnement : données et résultats de l’archéozoologie et de l’archéobotanique métropolitaines » dirigée par Jean-Denis Vigne.

Parallèlement, outre sa participation à de nombreux colloques, Ginette Auxiette a, à son actif, de très nombreuses publications qui font référence. Elle publie régulièrement, seule ou en collaboration, dans de nombreuses revues comme la Revue Archéologique de Picardie, la Revue archéologique de l’Est, le Bulletin de la Société Archéologique Champenoise, le Bulletin de la Société Préhistorique Française, etc.

Enfin, Ginette Auxiette participe à des actions de valorisation qui ont pour objectif de faire connaître son métier au grand public. Elle a, par exemple, participé à la collection intitulée les sciences de l’avenir menée par l’Inrap

Pour accéder à la vidéo, cliquez ici.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search