Épinoy (62) – BA103 – zone1, tranche 1, Site 2 (première partie)

La possibilité est offerte aux intervenants des journées régionales de l’archéologie d’élargir l’audience de leurs interventions en la publiant sur Nordoc’Archéo.
Nous sommes heureux de partager la première d’entre elles. Il s’agit d’une fouille près de Cambrai réalisée en 2018 et 2019 qui a donné des résultats importants. Elle est présentée par Rémi Blondeau (RO), Vanessa Brunet (RS), Élodie Lassalle (RS) et Florent Tourneau (Topo). Nous vous en souhaitons bonne lecture et nous remercions les auteurs de partager avec nos lecteurs le fruit de leurs recherches.

Les fouilles menées sur le site 2 de la tranche 1 de l’ancienne Base Aérienne 103 – René Mouchotte sur la commune d’Épinoy dans le Pas-de-Calais ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Rémi Blondeau. Elles interviennent dans le cadre du projet de réhabilitation de l’ancienne Base aérienne 103 – Cambrai – Épinoy.

Lors de la réalisation de la première tranche des fouilles archéologiques réalisée en 2018 par la société Éveha pour l’étude d’une nécropole d’origine gauloise ayant perduré au Haut-Empire, des tombes romaines à chambres souterraines ont été découvertes. Afin de réaliser l’étude de ces structures rares en raison de la difficulté de leur identification et du statut privilégié des défunts, le Service régional de l’archéologie a prescrit une fouille complémentaire pour découverte exceptionnelle qui s’est déroulée l’année suivante durant l’été 2019.

La fouille d’une cinquantaine de sépultures à résidus de crémation s’échelonnant de la fin de La Tène ancienne – Tène Moyenne au Ier siècle de notre ère, ainsi qu’une dizaine d’inhumations de jeune individus, a été complétée par les découvertes de deux monuments gallo-romains sur fondations en pierre, et trois sépultures en hypogées gallo-romains à caractère exceptionnel datés du IIe s. de n.è. : l’un des bâtiments découvert en 2018 s’avère rapidement être un mausolée marquant l’emplacement d’une tombe à chambre souterraine. La suite des investigations a permis de mettre en évidence la présence de deux autres escaliers menant à des chambres funéraires signalées par des marqueurs de tombes plus fugaces (probablement des tertres et des bornes en bois).

Les études du mobilier ainsi que des données récoltées se poursuivent actuellement et permettront d’affiner nos connaissances de ce site et de son occupation.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search