Nouvelle publication : Un atelier d’orfèvre autour de l’an mil : travail du cuivre, de l’argent et du fer à Oostvleteren (Flandre occidentale, Belgique)

SAUSSUS Lise (éd.), THOMAS Nicolas (éd.), BRACKE Maarten (coll.), GOEMAERE Eric (coll.), LEDUC Thierry (coll.), TYS Dries (coll.), VERSLYPE Laurent (coll.), ZAOUR Nolwenn (coll.)
Un atelier d’orfèvre autour de l’an mil : travail du cuivre, de l’argent et du fer à Oostvleteren (Flandre occidentale, Belgique)
Louvain : Presses universitaire de Louvain, 2019, 262 p.
Collection d’archéologie Joseph Mertens ; XVIII
ISBN 978-2-87558-879-1

Résumé éditeur :

En 2014, les fouilles archéologiques préventives réalisées par Monument Vandekerckhove aux abords du village d’Oostvleteren (Flandre occidentale) ont révélé les vestiges d’un atelier métallurgique daté entre la fin du Xe et le début du XIe siècle. Établi aux confins du pagus de l’Yser, le domaine de Fletrinio in pago Isseretio est caractéristique des propriétés qui se développent dans la plaine maritime flamande à cette période. Le travail conjoint des alliages à base de cuivre et de l’argent ainsi que du fer y met en exergue le rôle économique et l’importance sociale du site dont le noyau d’habitat, doté d’une église, est tôt adossé à une résidence castrale. Une unique fosse témoigne de cet atelier dont les nombreux déchets ont été étudiés à l’aide de méthodes qualitatives et quantitatives. Ils éclairent les différents aspects de la production et permettent d’en apprécier l’intensité. Les techniques de fonderie et de l’affinage de l’argent par coupellation, la qualité et la provenance des terres utilisées, les alliages mis en œuvre, les indices de l’élaboration du laiton par cémentation, ainsi que le répertoire des objets fabriqués sont mis en lumière, comblant une lacune pour la période et la région. Prenant en compte les enjeux environnementaux et définissant le cadre historique, étroitement corrélés, la polyvalence d’un artisan, sa sédentarité, sa mobilité voire son origine sont mises en question. Il en ressort que, dans un environnement favorable aux échanges maritimes et commerciaux, l’atelier d’Oostvleteren a produit de petites séries d’objets de la parure, très probablement liée à l’équipement du cheval et du cavalier, au bénéfice d’une clientèle privilégiée. (4e de couv.)

Conférence : Travailler le cuivre à Douai au XIIIe siècle : histoire et archéologie d’un atelier de proximité

Les Amis d’Arkéos vous invitent à la conférence dédicace de Lise Saussus le vendredi 22 novembre 2019 à 18h30 à l’Auditorium du musée parc Arkéos. Cette conférence se fera avec la collaboration de Nicolas Thomas, Marisa Pirson & Benjamin Jagou.

De 1983 à 1987, une fouille archéologique rue Saint-Julien à Douai révèle un atelier et ses quelques milliers de déchets témoignant d’un travail du cuivre et de ses alliages au XIIIe siècle. La conférence et la publication examinent l’unité de production à la lumière des sources archéologiques, mais aussi de sources écrites et archéométriques. Elle présente le cadre de la découverte à l’échelle de la ville jusqu’à celle de la parcelle en s’intéressant à l’intégration des métiers du cuivre dans le tissu urbain. Voué à l’entretien des vaisselles, enclin à répondre à des commandes variées, ce type d’ateliers actifs aux échelles locales, celles de la ville et de ses alentours, profite de la circulation des productions de masse mises sur le marché à une échelle globale.

Continuer la lecture

Nouvelle publication : Travailler le cuivre à Douai au XIIIe siècle : histoire et archéologie d’un atelier de proximité

SAUSSUS Lise (dir.) ; THOMAS Nicolas (coll.), PIRSON Marisa (coll.), JAGOU Benjamin (coll.)
Travailler le cuivre à Douai au XIIIe siècle : histoire et archéologie d’un atelier de proximité
Douai : Arkeos ; Louvain : CRAN UCLouvain, 2019, 277 p.
Collection Archaeologia Duacensis ; 31
Collection d’archéologie Joseph Mertens ; XVII
ISBN 978-2-9567195-0-2
ISBN 978-2-9302080-5-3

Résumé éditeur :
De 1983 à 1987, une fouille archéologique rue Saint-Julien à Douai révèle un atelier et ses quelques milliers de déchets témoignant d’un travail du cuivre et de ses alliages au XIIIe siècle. Cette publication examine l’unité de production à la lumière des sources archéologiques, mais aussi de sources écrites et archéométriques. Elle présente le cadre de la découverte à l’échelle de la ville jusqu’à celle de la parcelle en s’intéressant à l’intégration des métiers du cuivre dans le tissu urbain. L’étude de la stratigraphie et des structures composant cet atelier dans un vaste espace de près de 1 000 m² précède l’analyse du mobilier métallurgique, des techniques variées, en particulier celles des réparations de vaisselle, mais aussi des alliages mis en œuvre. Continuer la lecture