14e Festival du film d’archéologie d’Amiens

Du 10 au 14 avril 2018 aura lieu le 14e Festival du film d’archéologie d’Amiens. Les films primés seront rediffusés le 15 avril.

La séance d’inauguration, qui sera consacrée à l’Archéologie des Celtes, s’ouvrira avec « L’énigme de la tombe celte » sur la sépulture de Lavau, l’une des plus riches tombes aristocratiques fouillées en Europe. La séance de clôture (Archéologie des pyramides), avec la projection de « Khéops : mystérieuses découvertes », sera notamment consacrée aux découvertes récentes qui ont eu un grand retentissement international. Les réalisateurs et les équipes scientifiques de ces deux opérations seront présentes à Amiens.

Le Festival c’est la diffusion de plus de 70 documentaires programmés au travers de 16 séances offrant un vaste panorama géographique des découvertes archéologiques récentes : Archéologie des civilisations médiévales et modernes, Archéologie de l’esclavage, Archéologie précolombienne, A la recherche des hommes préhistoriques, Archéologie des jeux antiques, la révolution néolithique, Archéologie romaine, Art et Préhistoire, les faussaires de la Préhistoire, Archéologie de la Grande-Bretagne, Aspects de l’archéologie métropolitaine, énigmes extrêmes-orientales et dans les abysses sous-marines. Les rencontres avec les chercheurs et les meilleurs spécialistes permettront d’exposer les problèmes scientifiques ; celles avec les réalisateurs s’attacheront aux divers aspects de la vulgarisation de l’archéologie.

Les projections auront lieu principalement au Gaumont, mais aussi à l’Université de Picardie Jules Verne, au Lycée Robert de Luzarches et à la Faculté des Arts.
D’autre part, une séance supplémentaire aura lieu le 17 avril à Abbeville, avec une Journée Préhistoire organisée dans le cadre de l’Année Boucher de Perthes. Dans le cadre du festival, en collaboration avec France 5, nous diffuserons en avant-première le documentaire « Qui a tué Néanderthal ? » (9 avril à 19h).

Le jury du Festival décernera le 14 avril (vers 23h30) à minima 4 prix : le Grand Prix du Festival (5000 euros, recherche de mécénat en cours) attribué au meilleur film du Festival, le Prix de la DRAC Hauts-de-France (2500 euros) attribué au meilleur film consacré à l’archéologie métropolitaine, le Prix du jury (1500 euros) laissé à la libre appréciation du jury et le Prix Boucher de Perthes (1000 euros financé par la ville d’Abbeville) récompensant le meilleur court métrage et attribué par un jury composé de deux classes de seconde générale du lycée Boucher de Perthes, d’une classe du collège Millevoye et d’une classe du collège Ponthieu. Il sera remis lors de la séance à Abbeville (17 avril, à 18 h 30). Les films primés seront rediffusés le 15 avril, auditorium Robida (DRAC Hauts-de-France).

Décentralisation du Festival. La Section Vidéothèque (Bibliothèque Louis Aragon, Amiens) présentera les films primés et une sélection de documentaires qui n’ont pu être retenus pour la compétition officielle afin de présenter un panorama de la production documentaire. Plusieurs documentaires seront diffusés lors de la nuit du film d’archéologie de Bibracte (25 juillet). Des collaborations étroites se poursuivront également avec le festival du film d’archéologie de Narbonne. Jusqu’au 31 décembre 2018, le festival se décentralisera sur l’ensemble de la région Hauts-de-France. Pour acter le nouveau contexte régional, le festival, en collaboration avec Nordoc’Archéo, organisera également des séances à Villeneuve d’Ascq (à l’occasion des Journées nationales de l’archéologie, 15 et 16 juin au Kino-Ciné), au Louvre-Lens (9 décembre), à Calais (Musée des beaux-arts), à Bavai, Boulogne et Lille. Les documentaires non sélectionnés pourront également être diffusés lors des séances organisées par CIN’ARCHEO qui se déroulent le premier vendredi de chaque mois, en présence du réalisateur et des chercheurs concernés. Les projections le sont toujours à titre gratuit.

Animations
Concert. Le Festival reprend sa tradition d’offrir aux spectateur/trices un concert. Cette année, nous avons choisi un groupe belge : « A Week in Doggerland ». Leur nom s’explique tout naturellement par la passion de l’un des guitaristes pour l’archéologie. A Week in Doggerland est un projet musical belge né au début 2013. Celui-ci compte actuellement 5 membres, tous ayant faits partie de formations musicales différentes et aux influences diverses. La tendance musicale se veut plutôt « garage-alternatif parfois aux tendances pop. Les morceaux sont des compositions originales. Les influences : Silversun Pickups, Sonic Youth, Pixies, Siouxsie and the Banshees, mais aussi des groupes comme Black Angels, Wooden Shjips, … A découvrir au Gaumont, le 10 avril, 18 h 30 (https://www.a-week-in-doggerland.com/info).

Exposition : Princesse de Vix, prince de Lavau, exposition photographique de deux tombes celtes. En 2015, les archéologues de l’Inrap mettent au jour une découverte exceptionnelle près de Troyes. À 70 km de Vix, sur la commune de Lavau, dans la banlieue de Troyes et quelques 62 ans plus tard, la tombe du prince celte de Lavau a plus d’un point commun avec celle de la princesse de Vix. L’Inrap a réalisé une exposition photographique illustrant cette découverte. Le musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix, qui l’a accueillie du 16 juin au 1er septembre 2016, a ajouté en parallèle des images de la découverte du Trésor de Vix, en 1953, afin d’évoquer les similitudes et dissemblances de ces deux découvertes majeures. Du 10 au 20 avril 2018 au Gaumont

Le Festival est l’occasion de poursuivre ou initier, grâce à une subvention spécifique « Education artistique et culturelle » de la DRAC, des projets pédagogiques avec plusieurs établissements scolaires. Les élèves de la section Métiers de la mode du lycée Édouard Branly présenteront (13 avril) un défilé de robes sur le thème de Peau d’Ane avant la projection du film « Peau d’Ame » de Pierre Oscar Lévy. Les coiffures sont réalisées par les élèves de la section coiffure du lycée de l’Acheuléen. Des travaux préparatoires (dessins, croquis,..) seront également exposés. Une exposition de travaux d’élèves du primaire de l’école des Deux Vallées de Boves, également sur le thème de Peau d’Ane, sera proposée par les élèves (Gaumont). Le Lycée Boucher de Perthes d’Abbeville, pour célébrer les 150 ans de la mort de Jacques Boucher de Perthes, organisera (19 avril, Auditorium du lycée) un défilé de mode présentant des costumes réalisés par les élèves de Bac pro Métiers de la mode ainsi que des costumes prêtés par des partenaires (Samara, Maison de Jules Verne,…). Les thématiques retenues pour le défilé sont l’époque de Jacques Boucher de Perthes et le Paléolithique. Plusieurs costumes seront présentés par les élèves lors de la remise du prix du court-métrage (17 avril, cinéma le Rex).

Un atelier sur l’Art pariétal, animé par le préhistorien et réalisateur Marc Azéma, est programmé avec le deux groupes de 6e/5e et 4e/3e du collège Sagebien d’Amiens (12-13 avril). Il expliquera à partir de supports vidéos et d’une BD les techniques de l’art pariétal. Après ces explications, les élèves pourront s’initier à l’art pariétal en réalisant un thaumatrope. Il est également envisagé un atelier pédagogique « Comprendre l’histoire des sciences et l’origine de l’homme » à destination des élèves des classes de 4e et de 3e d’un collège de la Somme. Il comprendra la projection d’un film documentaire sur Jacques Boucher de Perthes suivi par l’écriture d’un scénario avec les élèves et les professeurs « Abbeville au temps des mammouths », animé par les deux auteurs du film, journalistes scientifiques spécialistes de la Préhistoire. Les élèves décriront les personnages et dérouleront leur « planning » de la journée. Ils pourront ainsi réaliser que l’endroit où ils vivent est habité depuis au moins 600 000 ans et imaginer la transformation de la vie et des paysages, comprendre que tout évolue en fait sans cesse, lentement.

REGLEMENT

Inscription des documentaires : à compter du 15 octobre 2017 accompagnée d’une copie DVD ou d’un lien internet pour visualisation. L’inscription à la sélection officielle sera confirmée le 28 février au plus tard.

Pour la projection officielle, les documentaires sélectionnés devront nous être transmis au plus tard le 1er avril 2016 dans l’un des formats suivants : fichier numérique (via un serveur ou sur clé USB) ou DVD blue-ray.

Contact : Tahar Ben Redjeb, Directeur du Festival. DRAC des Hauts-de-France, 5 rue Henri Daussy. 80044 Amiens. Tel 03 22 97 33 44. tahar.benredjeb@culture.gouv.fr.

Vous pouvez suivre l’avancement du Festival sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Festival-du-film-darch%C3%A9ologie-Amiens-Gaumont/297164768398?ref=ts]

ou sur le site internet du CIRAS : http://www.associationciras.fr/festival-2018/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *