Conférence sur les nécropoles de Vron et Nouvion

Conférence de Daniel Piton, archéologue, le vendredi 17 juin 2016 à 18h au Musée Boucher-de-Perthes d’Abbeville (Somme).

Necropole-SommeCette conférence est en lien avec l’exposition Nécropoles de la Somme : découverte archéologique exceptionnelle. Daniel Piton est l’archéologue qui a fouillé les nécropoles de Vron et de Nouvion-en-Ponthieu. Ces nécropoles ont livré des tombes riches d’informations sur la fin de l’Antiquité et le début du Moyen Âge.

Informations complémentaires :
Conférence : Les nécropoles de Vron et Nouvion
Date : vendredi 17 juin 2016 à 18h
Lieu :
Musée Boucher-de-Perthes
24 rue Gontier Patin
80100 Abbeville

Préhistoire de l’Europe du Nord-Ouest : mobilités, climats et identités culturelles

Le XXVIIIe Congrès préhistorique de France se tient à Amiens du 30 mai au 4 juin.

Congres-prehistoireLa vallée de la Somme est le berceau de la Préhistoire en tant que nouvelle discipline scientifique dès le milieu du XIXe siècle et s’inscrit géographiquement au  carrefour de l’Europe du Nord-Ouest. Depuis un siècle et demi le Nord de la France reste au cœur des problématiques portant sur le premier peuplement de l’Europe. Cette importance repose en grande partie sur un cadre géologique, chronologique et paléoenvironnemental parmi les mieux établis au monde pour le dernier million d’années. Les différents enjeux de la recherche préhistorique actuelle (mobilité des groupes humains, interactions entre les données archéologiques, climatiques et environnementales, identités techniques et culturelles des ensembles archéologiques…) seront discutés dans le contexte du Nord-Ouest de l’Europe. Les données ou les modèles des régions voisines apporteront leur contribution en terme de comparaison au travers de 5 sessions du congrès qui couvriront l’ensemble de la Préhistoire depuis les origines jusqu’à l’âge du Bronze inclus (Paléolithique ancien et moyen, Paléolithique supérieur initial, transition Paléolithique final-Mésolithique, Néolithique dans le cadre des journées d’INTERNÉO, l’âge du Bronze dans le cadre des réunions de l’APRAB). Lire la suite

La Hesbaye brabançonne à l’heure gallo-romaine

Des manifestations sont prévues les samedi 28 et dimanche 29 mai 2016.

Hesbaye– Au pied du tumulus de Glimes… : animations gallo-romaines 28 et 29 mai (PAF 5 € / gratuit pour les moins de 12 ans)

La Tombe de Glimes, érigée durant le 2e siècle de notre ère par les populations Tongres, est classée depuis 1971 et, tout comme celle d’Hottomont, figure au rang du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Il s’agit du plus volumineux tumulus conservé en Belgique. Durant ce week-end, deux troupes gallo-romaines animeront ses abords. Lire la suite

La Gaule Belgique

Le dernier ouvrage de Xavier Deru, Maître de conférences à l’Université Lille 3, sur la Gaule Belgique vient d’être publié aux éditions Picard.

Gaule-belgiqueDERU Xavier
La Gaule Belgique
Paris : Éd. A. et J. Picard, 2016, 137 p.ISBN 978-2-7084-1009-1

Résumé éditeur :

L’auteur offre une synthèse sur la Gaule belgique, ou Belgique romaine, qui couvre le Nord et l’Est de la France, la Belgique, le Luxembourg et une partie de l’Allemagne.

Vous pouvez consulter cet ouvrage à la Bibliothèque des Sciences de l’Antiquité du réseau Nordoc’Archéo.

Pour lire un entretien de Xavier Deru sur son ouvrage publié par Insula le blog de la Bibliothèque des Sciences de l’Antiquité, cliquez ici.

 

Nécropoles de la Somme, une découverte archéologique exceptionnelle

Le Musée Boucher-de-Perthes propose une exposition du 11 mai au 30 juin 2016 sur les nécropoles de la Somme.

Necropole-SommeL’exposition est organisée avec l’association Le Musée itinérant. Elle est consacrée aux nécropoles de Vron et Nouvion-en-Ponthieu qui ont livré des tombes riches d’informations sur la fin de l’Antiquité et le début du Moyen Âge.

Des ateliers découvertes sont animés par l’association Le Musée itinérant intitulé « Dans la peau de l’archéologue », les samedi et dimanche 18 et 19 juin 2016 de 14h à 18h.

Au programme de ces ateliers : l’archéologie des réserves : initiation à la classification des objets mérovingiens ; bac à fouille : découverte d’une tombe mérovingienne ; qui a cassé le vase ? Saurez-vous reconstituer une céramique brisée ?
Jeux divers autour des cimetières de Vron et Nouvion. Ces jeux seront mis à la disposition du public pendant toute la durée des journées nationales de l’archéologie.

Informations complémentaires :
Expo : Nécropoles de la Somme, une découverte archéologique exceptionnelle
Dates : du 2 mai au 30 juin 2016
Lieu :
Musée Boucher-de-Perthes
24, rue Gontier-Patin
80100 ABBEVILLE

Les soldats voyageurs : une quantité exceptionnelle de graffitis de soldats de la Grande Guerre dans la Cité souterraine de Naours

Cet article a été rédigé par Gilles Prilaux (Inrap) et Matthieu Beuvin (Cité souterraine de Naours).

C’est à l’occasion d’une intervention archéologique coordonnée par un chercheur de l’Inrap dans le vaste site souterrain de Naours (80) à l’invitation de la Communauté de communes Bocage-Hallue, qu’a été découverte une concentration insoupçonnée à ce jour de graffitis et d’inscriptions de soldats de la Grande Guerre. Contrairement au discours touristique trop longtemps délivré sur la présence d’un hôpital souterrain, les premiers résultats des recherches permettent aujourd’hui de penser que ces traces laissées sur les parois des galeries ont été faites à l’occasion de visites touristiques et d’agrément à quelques kilomètres des premières lignes du front. Elles permettent ainsi d’alimenter la thématique très rarement étudiée des loisirs et des distractions des soldats pendant la Grande Guerre.

Le souterrain aménagé de Naours, un refuge des biens et des hommes dès le XIVe siècle.

IMG_1848Le site de Naours a été redécouvert à la fin du XIXe siècle par l’abbé Danicourt, qui au terme de 18 années de fouilles et d’importants travaux de déblaiements, a rendu accessible dès 1888 cet incroyable ouvrage souterrain. Les souterrains aménagés de Picardie et d’Artois diffèrent des autres cavités artificielles par l’organisation générale qu’ils présentent. Ces systèmes se présentent toujours sous une forme plus ou moins ramifiée et complexe. Le réseau de Naours offre la particularité de se structurer à partir d’un épicentre correspondant à d’anciennes carrières d’extraction au bout desquelles une douzaine de ramifications se développent pour former des « îlots » plus ou moins bien individualisés. Les recherches archéologiques menées depuis un an ont permis de conforter une occupation importante de ces lieux au début du XVIIe siècle comme le prouvent des inscriptions épigraphes, des pièces de monnaies, des poteries et des balles de mousquets. Lire la suite