2000 ans de fortifications urbaines à Boulogne-sur-Mer

Publication sur l’urbanisation de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

2000-an-fortificationsDEMON Angélique
2000 ans de fortifications urbaines à Boulogne-sur-Mer
Lille : DRAC Nord-Pas-de-Calais, Service régional de l’archéologie, 2014, [12] p.
Collection Archéologie en Nord-Pas-de-Calais ; 35

Résumé éditeur :

Ancienne Gesoriacum/Bononia, Boulogne-sur-Mer est une des plus importantes villes antiques du nord de la Gaule. Si ses origines restent obscures, elle est, dès le règne d’Auguste, au coeur d’un important réseau de voies terrestres et maritimes reliant la Bretagne aux marchés méditerranéens et à l’armée de Germanie.

À partir de Claude (peut-être de Caligula), la Classis Britannica s’installe dans l’estuaire de la Liane et la ville dispose, en consé- quence, d’un poste de douane qui contrôle l’ensemble des cargaisons qui transitent en Manche. Elle devient, au plus tard à la fin du IIe siècle, le siège du commandement de la Flotte de Bretagne. Le promontoire de la ville fortifiée abrite alors le camp militaire de la flotte tandis que le port se développe en contrebas de l’escarpe- ment appelé le « sautoir », dans l’anse de Bréquerecque.

Les fouilles ont, depuis le XIXe siècle, révélé peu à peu la topographie urbaine de la ville antique, tandis que la ville médiévale demeure en grande partie méconnue. Cependant, les récentes recherches sur l’enceinte urbaine permettent au moins de retracer l’évolution des fortifications boulonnaises depuis le IIe siècle.

Pour télécharger la brochure, cliquez ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *