Places fortes du littoral et de l’arrière-pays (Pas-de-Calais et Somme). Actualités et recherches inédites.

Les Journées sont organisées par le Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Les Hauts de France Nord-Pas-de-Calais Picardie – Service Régional de l’Archéologie, en collaboration avec l’Université de Lille – Sciences Humaines et Sociales – IRHiS. Elles tiendront les jeudi 6 et vendredi 7 octobre 2016 dans la Salle de séminaire de l’IRHiS.

photoLe 12 février 1994, les participants d’une table-ronde sur L’archéologie des fortifications, organisée à Lille par N. Faucherre, Chr. Lesage et Y. Roumegoux (DRAC Nord-Pas-de-Calais), concluaient à la nécessaire réalisation d’un atlas des anciennes villes fortes du Nord-Pas-de-Calais, à la constitution d’un fichier iconographique des plans de villes fortes, à l’organisation d’un colloque (alors prévu en 1996), à la tenue de journées d’études sur des thèmes fédérateurs et à la définition d’un projet collectif de recherches, à travers la mise en place d’une équipe pluridisciplinaire1.

Plus de vingt années se sont écoulées depuis cet appel lancé en 1994 et l’on constate combien les souhaits alors formulés – et non entièrement réalisés – sont toujours d’actualité. Les diagnostics et les fouilles archéologiques préventives des deux dernières décennies (Calais, Hardelot, Montreuil, Saint-Omer, Béthune, Bours), les campagnes de fouilles ou de sondages archéologiques programmés (Boulogne, Étaples, Fressin, Boves, Eaucourt), et les recherches archivistiques dans le cadre universitaire ou associatif (Aire-sur-la-Lys, Ardres, Amiens) ont apporté de nouvelles informations ou renouvelé les connaissances sur les places fortes de la région Hauts de France (Nord-Pas-de-Calais Picardie), récemment créée. Il était donc nécessaire de réunir à nouveau, lors d’une journée d’études, archéologues de l’État et des collectivités, chercheurs universitaires et associatifs afin que chacun puisse porter à destination des spécialistes et du public les connaissances acquises récemment ou demeurées inédites.

L’acceptation du terme « place forte » retenu dans le titre du projet de journée d’études devait être suffisamment large pour englober les différentes facettes de la recherche régionale dans le domaine de la fortification. Le terme désigne donc ici tout type d’espace fortifié indépendant2 : ville, forteresse, château-fort, etc. Le cadre chronologique fixé est celui des époques médiévales et modernes, de la naissance des premiers sites fortifiés à l’élaboration du Pré-Carré. Toutefois, des thèmes et des périodes privilégiés pourront faire l’objet d’un focus dans chacune des communications et créer ainsi un fil rouge thématique commun à tous les participants : ainsi, lors de cette première table-ronde, l’accent sera mis sur la fortification au XVIe siècle (construction, transformation, adaptation des places fortes aux nouvelles règles de la guerre).

Afin d’impulser une dynamique et de ne pas alourdir le programme d’une table-ronde, dont l’organisation est prévue sur deux journées, nous avons souhaité limiter aux seuls départements du Pas-de-Calais et de la Somme les communications de l’année 2016. Nous sommes bien conscients que ces premières interventions ne reflètent pas l’ensemble des recherches conduites sur la nouvelle et grande région. Aussi, nous ne pouvons que formuler le souhait de pérenniser ce type d’échanges, si le succès est au rendez-vous, et peut-être d’envisager à terme la création d’un atelier hébergé au sein du laboratoire universitaire, et dont la vocation reste à préciser.

Thomas Byhet
DRAC Hauts de France Nord-Pas-de-Calais Picardie
Pôle Patrimoines et Architecture – Service Archéologie

1. Faucherre (N.), Lesage (Chr.), Roumegoux (Y.), « Prise en compte et gestion patrimoniale des enceintes urbaines médiévales et modernes mises au jour dans la région Nord-Pas-de-Calais », Revue du Nord-Archéologie, 76 (1994), n° 308, p. 189-191.

2. Nous avons retenu la définition donnée par J.-M. Pérouse de Montclos dans son ouvrage Architecture, description et vocabulaire méthodiques, paru aux Éditions du Patrimoine en 2011 (édition remaniée).

PROGRAMME  :

Jeudi 6 octobre 2016

9h45 : Accueil des participants
10h00 : Ouverture du colloque, Jean-Luc Collart (conservateur régional de l’archéologie, DRAC Hauts-de-France), Sylvie Aprile (Directrice de l’IRHiS, Université de Lille – SHS), Thomas Byhet (Archéologue, DRAC Hauts-de-France, Service régional de l’archéologie, HALMA)
10h15 : sous la présidence de Sylvie Aprile (IRHiS, Université de Lille – SHS)
Michel CABAL (Association Culturelle et Historique d’Ardres)
Les fortifications d’Ardres au XVIe siècle : la naissance du bastion.
Angélique DEMON (Service Archéologie de Boulogne-sur-Mer)
Enceinte urbaine médiévale et moderne de Boulogne-sur-Mer : cinq siècles de fortification, dix années de recherches archéologiques.
Jean-Michel WILLOT (Direction de l’Archéologie – Département du Pas-de-Calais)
L’apport de l’archéologie préventive à la connaissance de sites castraux régionaux (les exemples de la motte et du château comtal de Saint-Omer, du château d’Hardelot et du donjon de Bours) : intérêt et limites de l’approche.
11h45 Discussion
12h00 Déjeuner libre

13h30 : sous la présidence de Jean-Michel Willot (Direction de l’Archéologie – Département du Pas-de-Calais)
Nicolas TACHET (Service archéologique d’Artois Comm., IRHiS)
Les fortifications de Béthune, un siècle et demi de recherches.
Bernard HAQUETTE (IRHiS, Université de Lille – SHS)
Le château comtal d’Aire : la transformation d’une forteresse en résidence princière (fin XIIIe siècle – fin XVe siècle)
Thomas BYHET (DRAC Hauts-de-France, Service régional de l’Archéologie, Halma)
Le château d’Étaples au XVIe siècle : l’adaptation d’une place forte médiévale aux règles de l’artillerie moderne.
15h00 : pause
Victorien LEMAN (Centre de recherche Textes, Représentations, Archéologie, Autorité et mémoires de l’Antiquité à la Renaissance – Université de Picardie Jules Verne)
Le château des Créquy à Fressin : de la résidence seigneuriale à la forteresse (XVe-XVIIe siècle)
Jean-Claude ROUTIER (Institut national de recherches archéologiques préventives)
Entre Moyen Âge et Modernité : les éléments de fortification nouvelle au château de Montcavrel et dans les remparts de Montreuil.

Vendredi 7 octobre 2016

9h30 : Accueil des participants
10h00 : sous la présidence de Charles Mériaux (IRHiS, Université de Lille – SHS)
Sandrine MOUNY (Centre de recherche Textes, Représentations, Archéologie, Autorité et Mémoires de l’Antiquité à la Renaissance – Université de Picardie Jules Verne)
Le château d’Eaucourt-sur-Somme : présentation de la recherche en cours.
Mathieu BÉGHIN (Centre de recherche Textes, Représentations, Archéologie, Autorité et Mémoires de l’Antiquité à la Renaissance – Université de Picardie Jules Verne)
L’évolution de l’architecture militaire amiénoise et son impact sur les faubourgs (1346-1550)
Francesca RAPONE (Service Archéologique préventive d’Amiens-Métropole)
Défendre la ville, défendre le royaume : les fortifications de la porte Montrescu à Amiens entre la fin du XIVe et le début du XVIIe
Philippe RACINET (Centre de recherche Textes, Représentations, Archéologie, Autorité et Mémoires de l’Antiquité à la Renaissance – Université de Picardie Jules Verne)
Le château de Boves à la fin du Moyen Âge, une résidence princière.
Yves ROUMEGOUX (DDRAC Île-de-France, Service régional de l’Archéologie, Halma)
(Titre non encore parvenu)
12h30 : Discussion
12h45 : Déjeuner libre

14h00 : Sous la présidence de Yves Roumegoux (DRAC Île-de-France, Service régional de l’Archéologie
Richard JONVEL
Aux origines du château : quelques exemples de fortifications de terre en Picardie Occidentale.
François BLARY (Université libre de Bruxelles, CRéA-Patrimoine – EA4582 Trame associé CRAHAM)
La question des fortifications de la ville de Thérouanne dans le cadre d’un projet collectif de recherche en cours
15h00 : Pause
15h15

Emmanuel de CROUY-CHANEL (Université de Picardie Jules Verne)
L’organisation administrative du programme de fortifications de François 1er en Picardie : un défi nouveau pour la monarchie
Nicolas FAUCHERRE (Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en méditerranée – Université d’Aix-Marseille)
La naissance du Pré Carré sous François Ier : le cas de la Picardie.
16h30 : Discussion et conclusion

Pour télécharger le programme complet, cliquez ici.

 

Informations complémentaires :
Journées d’études : Places fortes du littoral et de l’arrière-pays (Pas-de-Calais et Somme). Actualités et recherches inédites
Dates : 6 et 7 octobre 2016
Lieu :
Université de Lille 3 SHS
Institut de Recherches Historiques du Septentrion – Salle de séminaire A1 152
Domaine universitaire du Pont de Bois
Rue du Barreau
BP 60149
59653 Villeneuve d’Ascq Cedex

 


Une réflexion au sujet de « Places fortes du littoral et de l’arrière-pays (Pas-de-Calais et Somme). Actualités et recherches inédites. »

  1. Ping : Journées d'étude "Places fortes du littoral et de l’arrière-pays (Pas-de-Calais et Somme)" les 6 et 7 octobre à Villeneuve d'Ascq - Culturables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *